Michel Brioul psychologue clinicien

Mes consultations cliniques

La psychologie clinique est une discipline qui aborde les personnes en difficulté dans leur globalité.
Les symptômes (dépression, angoisse, mal être, somatisations, etc…) sont considérés à la fois comme le signe d’une difficulté et comme une tentative de solution de celles-ci, dans le contexte et la dynamique du vécu, de l’histoire personnelle et relationnelle, des évènements de vie…


Il s’agit de comprendre dans le cadre du travail en séance les origines, tenants et aboutissants des troubles afin de chercher à les résoudre.
Les hypothèses de travail s’appuient sur les différents aspects constitutifs de la personne, éclairés par les connaissances et acquis de la psychanalyse, de la psychophysiologie, de la psychosomatique, bases de ma formation.

Besoin d'un renseignements ?

N'hésitez pas à me contacter
Téléphone

06 86 44 65 56

Au cours de la vie de couple, des problèmes peuvent se faire jour et éventuellement engager l’avenir de la vie commune.
Le travail psychologique permet d’avancer dans la compréhension de l’origine de ces difficultés et de permettre aux partenaires de s’entendre et d’évoluer.
La situation de crise, la rupture de la communication, la réflexion quand à une éventuelle séparation sont parmi les motifs possibles de la consultation.

Rencontrer un psychologue est une démarche qui conduit à renouer le dialogue, à retrouver la possibilité d’échanges apaisés grâce à la médiation du thérapeute, à décrypter les sources des difficultés, éventuellement à les solutionner, et en tous cas de s’orienter vers de nouvelles perspectives, dans tous les aspects de la vie commune : parentalité, sexualité, affectivité, etc…

Face à certaines situations, il est parfois nécessaire de faire un diagnostic précis de l’origine des difficultés. L’expertise psychologique peut alors être le premier pas vers la recherche de solutions.
Il peut s’agir de rechercher si les difficultés rencontrées sont d’origine intellectuelle ou affective ou relèvent de la pathologie : les différents outils permettent de préciser ces questions, grâce à la détermination par exemple du quotient intellectuel, de la structure de personnalité, de l’éventuelle détérioration des facultés de la mémoire ou mentales. Il est également possible de construire l’hypothèse d’une éventuelle pathologie, nécessitant ou pas d’autres investigations, une hospitalisation, la prise d’un traitement…

L’entretien clinique, les tests mentaux ou projectifs, les échelles symptomatiques sont parmi les outils qui sont utilisés. Les plus connus portent le nom de leurs auteurs : Wechsler, Binet et Simon, Rorschach ou reflètent leur nature : Mini Mental Status (MMS), test de l’horloge, etc…
L’expertise peut être réalisée à la demande du patient, de son médecin, ou d’une tierce personne inquiète de l’évolution d’un proche, quelque soit son âge.
Dans le cadre judicaire, une expertise peut également être demandée par un juge ou un avocat ou tout autre officier de justice.